Se lever d’un lit

Se lever d’un lit…

Bien sûr, vous ne m’avez pas attendu pour vous lever de votre lit.
Vous vous êtes déjà redressé, vous avez mis les jambes en dehors du lit et sauté dans vos chaussons, peignoir ou autre robe de chambre.
Le tout sans vous être arrêté une seconde en position assise. Et c’est parti pour une journée bien remplie.

Peut-être aussi, avez-vous été amené par la force des choses à prendre moult précautions pendant un temps donné.
Un lumbago, des douleurs diverses, des troubles circulatoires vous ayant obligé à considérer votre lever d’une façon plus circonspecte.

Cependant, chacun peut gagner à utiliser une façon plus économique pour le dos et plus harmonieuse esthétiquement, pour passer de l’horizontalité adoptée par la plupart d’entre nous pendant la nuit, à la verticale, station que nous connaissons bien pour la pratiquer pendant des heures et des heures.

Voici la technique à adopter :

  • Commencez  par vous coucher sur le côté.
  • Pour se faire, – considérant que vous êtes encore sur le dos – approchez vous du bord du lit mais pas trop, pliez le genou gauche si vous êtes à droite du lit et prenez appui sur le pied gauche pour pivoter autour de la jambe droite.
  • Vous êtes maintenant couché sur votre côté droit. Posez la main gauche à plat sur le lit devant votre poitrine, les genoux légèrement dans le vide, les pieds sont encore sur le lit.
  • En même temps que vous laissez glisser vos pieds hors du lit poussez sur votre bras gauche afin de maintenir le dos droit. Arrangez vous pour synchroniser votre dos qui monte et vos jambes qui descendent.

… et se recoucher

  • Recouchez vous en laissant glisser le bras droit vers le haut sur le lit en vous aidant de l’appui de la main gauche en même temps que vos jambes reviennent sur le lit.
  • Remettez vous sur le dos.
  • Recommencez, recommencez encore en prenant cela comme un jeu, jusqu’à ce que ces mouvements s’enchaînent, s’arrondissent et se fassent de plus en plus simplement. Sentez toujours ce que vous êtes en train de réaliser.

N’oubliez pas d’essayer de l’autre côté du lit, cela peut vous servir un jour.

  • Quel que soit le côté que vous avez adopté, vous voilà assis(e) au bord du lit.
  • Approchez vous du bord, mettez vos pieds à plat, penchez vous en avant, prenez appui sur vos cuisses près des genoux ou bien sur le lit.
  • Pensez à cette force qui vous tire vers le haut, pour vous retrouver debout comme par enchantement. « Avec toute cette préparation, il plaisante ».
  • C’est peut-être long à écrire, long pour s’entraîner, mais une fois intégré, cela se passe en deux temps, trois mouvements.
  • N’oubliez pas de rester assis pendant quelques secondes, pour permettre à votre sang de se répartir à nouveau dans tout le corps.

Cette pratique n’est pas réservée aux handicapés du dos mais aux gens intelligents.
Connaître son corps, l’entretenir, le respecter nous permet d’en profiter au mieux plus longtemps. « Ce n’est pas au moment d’éteindre l’incendie qu’il faut creuser un puit » nous dit un proverbe.
Cela signifie qu’il est pour le moins souhaitable de commencer à s’occuper de soi alors que nous n’avons pas encore de problème.
Pour le plaisir de la découverte de cette merveille qu’est notre corps, sous-tendu par notre psychisme.

Bonne séance et atoubiento

468 ad

Laisser un commentaire