Douce la gym

Douce la gym ! Avec des sensations

Je vous propose d’explorer comment nous pouvons vivre en bonne intelligence avec notre compagnon de tous les jours.

Un corps, nous n’en avons qu’un, même si la médecine ou la chirurgie peuvent parfois remédier en partie, à nos dysfonctionnements plus ou moins graves.
Nous pouvons personnellement contribuer, dans une large mesure, à notre bien-être et à notre fonctionnement optimum, en prenant soin de cet ami fidèle, qui ne dit rien, pendant bien longtemps de nos excès de toutes sortes.
N’attendons pas que la corde casse pour nous en occuper.

Se connaître, explorer nos possibilités avec douceur et intelligence, nous permettra, j’en suis sûr, de profiter et d’apprécier pendant bien longtemps notre bien-être.

Les mouvements que je vous propose ici sont plus ou moins simples ou plus ou moins complexes et il est souvent question de sensations, d’exploration et de jeux, sans oublier bien sûr, des sollicitations musculaires.

Une activité physique bien conduite nous permet la plupart du temps de nous sentir bien, de nous sentir mieux, dans tous les sens du terme.

Se sentir, le grand mot est lâché, c’est en tous les cas un verbe qui reviendra souvent.

Cette approche, basée sur la prise en compte de vos sensations, vous permet de voir avec un oeil neuf des mouvements que vous pouvez déjà connaître.
Cela fait partie des petites choses qui font la différence entre ce que vous savez et ce que vous allez rencontrer pendant et après avoir pratiqué selon ces indications nouvelles.
Bien sûr les habitudes de « travail » ont du mal à disparaître, vous faites sans doute beaucoup plus d’efforts que vous ne pourriez en faire.
Il est plus facile de se dépenser sans compter, de fournir un plus ou moins gros effort, de le répéter mécaniquement que de reprendre un mouvement, de le faire, de le refaire en se servant de ce que le mouvement précédent nous a fait découvrir comme tensions ou plus simplement comme efforts inutiles.

Arriver à s’utiliser le mieux possible, le plus harmonieusement, nous permet non seulement de conserver notre énergie, mais encore de la multiplier et ce, jusqu’à un âge avancé.
Moshé Feldenkrais, un des pionniers en matière de « prise de conscience du corps par le mouvement » effectuait des roulades avec une grâce infinie, indiquait une de ses élèves. Cet homme frôlait les 100 kilos et … les 70 ans.

C’est une des raisons pour lesquelles cette approche s’adresse à tous et à chacun : sportifs, artistes et toute autre personne prête à jouer le jeu.

Les endroits où vous pourrez pratiquer ce travail musculaire et cette prise de conscience du corps sont infinis.

Quel que soit l’endroit que vous aurez choisi, vous serez toujours en mesure de solliciter votre corps et … votre esprit, pour votre plus grand plaisir.

Plaisir et sensation, deux mots à associer sans compter.

AVANT DE COMMENCER, DÉFINIR

Vos motivations

Elles peuvent être multiples.

  • Vous éprouvez le besoin de vous retrouver ou bien encore de mieux vous connaître,  et vous pensez qu’une approche corporelle peut vous y aider.
  • Vous pouvez également souhaiter un peu plus de fermeté et de souplesse de la part de votre compagnon de tous les jours.

Vos possibilités

  • Vous pouvez choisir un certain nombre de mouvements à exécuter pour aller vers toujours plus de mouvements, vers toujours plus de vie.
  • Naturellement des mouvements vous sont proposés et plus vous les pratiquez, plus vous les intégrez, plus vous les avez à votre disposition.
  • Si vous n’avez que quelques minutes, voire quelques secondes vous pouvez toujours penser à vos directions, qui, elles, vous apportent un certain bien-être et un bien-être certain si vous les sollicitez souvent.

 Vos limites

  • Vous ne rencontrerez pas forcément celles auxquelles vous vous attendez.
  • Bien sûr vous pouvez être limité (e) physiquement, mais vous allez découvrir que votre intellect peut, lui aussi, vous limiter si vous pensez que certains mouvements ne sont pas, ou ne sont plus pour vous. Ce sera quelquefois vrai et quelquefois pas.
  • C’est ce que j’espère vous allez découvrir, et ainsi,  retrouver plus de liberté de mouvement.
468 ad

Laisser un commentaire